TAKE A DRAG OR TWO W / MOFO PARTY PLAN

par Matthieu Cannavo
En tant que fanzine, on a souvent tendance à se plonger la tête dans les cds ou à fouiller l'internet à la recherche d'un groupe underground qui fera vibrer nos petits cœurs de musicophages. En soit ce n'est pas un drame, sauf que l'on oublie souvent d'ouvrir un peu les yeux et de regarder autour de nous ce qui se passe. C'est en ouvrant bien grand nos yeux de nîmois que nous sommes tombés sous le charme musical des Mofo Party Plan, un groupe qui semble avoir trouvé sa place au sein de la ville mais qui ne demande qu'à voler de ses propres elles. On discute studio, scène et projets avec eux.

Salut les Mofo Party Plan, alors tout d’abord qui êtes-vous et que faites-vous ?
Simon : La question est large alors on va commencer par le début ! Mofo Party Plan c’est un groupe de musique composé de quatre mecs qui jouent ensemble depuis maintenant un an et demi. On ne sait pas trop se qualifier en termes de genre mais ce serait plutôt vers l’indé.
Jessy : On a des influences très électro comme LCD Soundsystem, Nine inch Nails ou Yeasayer.
Simon : Et aussi des influences plutôt funk ! Tout ça dans une ambiance un peu déjantée et tribale !

Vous êtes les grands lauréats de la Bourse des Jeunes Talents 2011, ça vous a fait quoi sur le moment et maintenant avec le recul ?
Jessy : Sur le coup on a été très heureux forcément même si on a mis un petit moment pour digérer tout ça ! Mais ça nous a surtout permis de mener à bien notre projet, c’est-à-dire concrètement d’enregistrer un EP et puis tout simplement d’introduire en quelque sorte la voie professionnelle du groupe et d’essayer de nous confirmer dans cette voie là.
Simon : Aujourd’hui ça nous permet de voir un peu plus l’avenir et de nous dire : « Mince, en fait il faut vraiment plus qu’une Bourse des Jeunes Talents pour pouvoir vivre de la musique », même si on le savait déjà plus ou moins avant. Ça nous a apporté une grande motivation, tout simplement on sait qu’on veut continuer à fond avec ce groupe là !

Vous l’avez dit, grâce à la Bourse vous avez récemment enregistré un EP au Studio Phantom, ça s’est passé comment ?
Jessy : C’était intensif !
Simon : Effectivement on a enregistré au Phantom avec l’ingé son Nikhertz et ses acolytes ! C’était une superbe expérience parce qu’on était presque h24 dans le studio, enfermés. Bon par contre plus anecdotique, l’inconvénient c’est qu’on prenait des douches à peu près tous les deux jours…
Jessy : Disons que ça sentait le mâle !
Simon : Sinon l’ambiance était vraiment familiale. Si tu veux, on pouvait enregistrer quand on voulait. C’est-à-dire que si l’inspiration nous venait à 3h du matin on était pas bloqués, c’était toujours possible d’enregistrer : l’ingé son était toujours là, si les sessions étaient longues il dormait avec nous. Et le matin on se réveillait et on s’y remettait ! Il y a d’ailleurs une piste sur l’EP qui a été enregistrée à six heures du matin parce qu’elle nécessitait une certaine hargne qu’on avait pas à une autre heure de la journée ou de la nuit ! C’était vraiment une expérience profitable, on a appris plein de choses en travaillant avec cette équipe !
Jessy : Nickhertz est une véritable encyclopédie. Grâce à lui on a réussi à trouver la direction dans laquelle on voulait aller. Il nous a beaucoup aidés en nous donnant des portes mais en nous laissant explorer les choses nous-mêmes.
Simon : C’est ça, il nous a conseillés sans pour autant nous mâcher le travail !

Vous avez une petite anecdote de studio à nous raconter ?
Jessy : Il y en a eu tellement !
Simon : Et bien si tu veux au studio Phantom c’est un peu des punks voire des métalleux, donc la tradition du bizutage est bien présente ! J’en ai été victime un des premiers soirs où j’ai eus le malheur de m’endormir le premier, pensant que je pouvais dormir sur mes deux oreilles. Et je me suis trompé puisque quand je me suis réveillé j’avais une moustache et un mono-sourcil dessinés au feutre et plein de couleurs de partout ! Ca résume bien l’ambiance, en gros tu peux pas te retourner deux secondes sans avoir peur qu’il t’arrive un truc. Voilà, et puis les douches surtout. Il va puer l’EP, je peux vous le dire.

MFPP en studio
Votre premier EP, Voices, sort en avril : à quoi on peut s’attendre ?
Jessy : Déjà ce sera cinq chansons ! Toutes très énergiques, et on espère qu’elles feront danser !
Simon : Ou au moins remuer la tête. On espère vraiment qu’en l’écoutant les gens auront le sourire, qu’ils remueront la tête voire plus.

Votre grand avantage en tant que groupe c’est quand même la scène, où vous dégagez une énergie assez incroyable ; c’est quelque chose que vous avez travaillé ou c’est venu naturellement ?
Simon : Déjà merci de le souligner, ça fait plaisir ! Mais non on l’a pas travaillé plus que ça.
Jessy : Pour l’instant c’est un peu instinctif et naturel. On va essayer de le travailler à l’avenir, on va certainement faire une résidence pour bosser l’aspect scénique justement.
Simon : C’est vrai que pour le moment ça reste très naturel, on a pas vraiment travaillé dessus. D’ailleurs ça se voit à notre façon de nous habiller sur scène, on s’habille comme on s’habillerait tous les jours. Mais tout ça va changer ! Cette résidence va nous permettre de travailler les éclairages, les vêtements et les « chorégraphies » si on peut parler en ces termes. Donc voilà, normalement d’ici l’été on devrait pouvoir proposer des concerts carrément mieux que ceux qu’on donne maintenant !

Quels sont vos projets après la sortie de l’EP ?
Jessy : On aimerait bien embrayer sur une petite tournée et puis comme je l’ai dit tout à l’heure il y aura cette résidence prochainement. Ensuite l’année prochaine on va essayer de tenter notre chance dans les tremplins, les festivals etc.
Simon : On va essayer de s’inscrire dès cette année dans les festivals même si on est pas plus confiants que ça, on va la jouer au coup de cœur, on sait jamais !

Quel est le mot de la fin ?
Jessy : Merci ! Merci à tout ceux qui nous suivent. Ça fait plaisir, on a énormément de soutien. On l’a vu au dernier concert que l’on a fait à l’Odéon où l’apport du public était vraiment cool ! Et puis voilà, écoutez notre EP et on espère qu’il va vous plaire.
Simon : Merci à tous, un grand merci qui se retrouvera sur la pochette de l’EP !

Propos recueillis par Jessyka.

Sortie de l'EP le 7 Avril, accompagnée d'un showcase à la FNAC de Nîmes.
Release Party le 6 Avril au Café Olive, à Nîmes.

1 commentaires:

  1. hermes belt, http://www.hermesbelts.us/
    barbour coats, http://www.canadagoosecanada.com/
    oakley sunglasses, http://www.oakleysunglasses-outlet.us.com/
    louis vuitton outlet, http://www.louisvuittonus.us.com/
    prada shoes, http://www.pradashoes.us/
    futbol baratas, http://www.futbol-baratas.com/
    mbt shoes, http://www.mbtshoesoutlet.us.com/
    iphone cases, http://www.iphonecases.us.com/
    louis vuitton handbags, http://www.louisvuittonhandbag.us/
    oakley outlet, http://www.oakleyoutlet.in.net/
    football shirts, http://www.cheapfootballshirt.org.uk/
    oakley sunglasses, http://www.oakleysunglasseswholesale.in.net/
    canada goose jackets, http://www.uggbootscheap.eu.com/
    air max 90, http://www.airmax90.us.com/
    air max 2015, http://www.airmax2015.in.net/
    michael kors outlet store, http://www.michaelkorsoutlet-store.us.com/
    coach outlet, http://www.coachoutletstores.com.co/
    herve leger, http://www.herveleger.us.com/
    longchamp handbags, http://www.longchamphandbag.us.com/
    michael kors factory outlet, http://www.michaelkorsfactoryoutlets.in.net/
    true religion jeans, http://www.truereligionjeanscanada.com/
    nike huarache, http://www.nike-airhuarache.co.uk/
    tiffany outlet, http://www.tiffany-outlet.us.com/
    michael kors handbags, http://www.michaelkorshandbag.co.uk/
    kobe shoes, http://www.kobeshoes.us/
    cai20151016

    RépondreSupprimer