WATERLLILLIES @ LA LOGE, PARIS


Ça fait déjà beaucoup trop longtemps que l'on ne vous avez pas parlé des Waterllillies. Alors TADOT profite d'un concert pas comme les autres pour faire le point sur l'avancée du groupe. Le 2 Avril dernier les water s'emparaient de La Loge - petit théâtre intimiste au fond d'une cour sombre - pour un concert acoustique. Tous semblent fatigués, nous sommes peu nombreux, mais curieux ! 

Nous nous installons sur des banquettes, l'ambiance est calme et nostalgique comme un dimanche soir. Les Waterllillies prennent un peu de retard mais finissent par s'installer, on remarque alors que le concert dit 'acoustique' ne le sera pas vraiment puisque seul Tiste (chanteur/guitariste) a une guitare sèche. Gael (Batteur) joue avec des fagots tandis que Jack et Loic jouent avec des médiators plus souples. Sans plus d'explications, nos chers Nîmois commencent leur show. Difficile de reconnaître la première chanson, pourtant nous sommes de grands fans et ce n'est plus à prouver ! Petit a petit on reconnaît le charmant refrain de Young Gay, dans une version plus soft, grave et lente. Puis viennent Murder on a Range Rover, Good to see you America, Girls... Nous sommes conquis et emus par la maturité que prennent les chansons.

Nous redécouvrons les tubes des Waterllillies avec plus de caractère, le côté 'teenager' laisse place a des morceaux plus travaillés. Lors de cette soirée, le groupe fait ses preuves auprès de ceux qui ne les connaissent pas encore. Eh oui ! Tiste, Gaël, Loïc, Theo et Jack ne savent pas que faire danser les minettes, ils sont aussi capables de nous transporter. Nous arrivons a la fin du set, le groupe reprend alors Mohammed des Dandy Warhol avec succès avant de clore sur You're Strong et Would You Marry Me ?

Un très beau concert et surtout : innovant. En effet, les morceaux sont repris avec des accords mineurs, le chant est plus grave et le rythme est ralenti sur certains morceaux. La surprise est au rendez-vous, aussi bien pour les néophytes que pour les connaisseurs de longue date que nous sommes. On les félicite pour cette performance qui ne semblait pas si facile a préparer. Tiste nous confie par exemple qu'il n'était pas si aisé de se détacher de la version originale de Stella. TADOT dit bravo quand même !

Alice S.
Photo : Poley Luard

2 commentaires: