LE CLIP DE LA SEMAINE #5

Cliquez ici pour voir le clip
"Rene Daalder has been a hero of ours for a very long time. As an artist, he’s had the kind of career we aspire to have: long, genre-oblivious, varied, dotted with experiments and rediscoveries, completely unguided by careerist motivations, brilliant and never limited "

Voilà un extrait de ce que l'on peut lire sur le site de Yacht à l'occasion de la sortie de leur double-clip réalisé par Rene Daalder. Quoi de mieux qu'une sorte de court métrage thématique réalisé par un artiste touche à tout de renommée mondiale pour lancer du 5ème opus de Yacht - Shangri-La - sorti le 21 Juin dernier ? Aux vues du résultat, l'on est encore plus conquis par ce partenariat probant.

Les deux titres ici illustrés (Utopia et Dystopia (The earth is on fire) sont intimement liés : ils ouvrent l'album et présentent la vision du groupe de ce que sont utopie et dystopie. A l'écran sur Utopia, le sol que l'on peut apparenter à un dancefloor aux allures de jeu vidéo contrastent avec des bribes de paysages connus et le triangle qui semble vouloir s'immiscer dans cet univers loufoque. Visuellement, les couleurs douces et le côté surréaliste nous séduisent mais l'on a besoin de quelque éclaircissement pour comprendre où se cache l'utopie. 
Le groupe nous explique qu'ils ont ici repris les idées de l'agence d'architecture italienne Superstudio qui - dans les années 60 - faisaient valoir que l'architecture et le design banalisaient les injustices et les divisions sociales dans un espace concret et incitaient les gens à consommer inutilement. Leur idéal était la formation de communautés nomades qui vivraient les aspects chaleureux et humains de la vie dans un environnement impersonnel. Les membres du groupe affirment se sentir proches de cette vision de l'utopie mais détruisent le processus d'utopie en tentant d'imposer une structure triangulaire. 
C'est là qu'intervient Dystopia (The earth is on fire) où l'on voit nos protagonistes coupés du monde, échoués dans l'espace car c'est pour eux ce qui arrive lorsque l'on tente de mettre en place l'utopie : l'on se retrouve isolés dans notre propre vision du monde.

On a donc là un clip tout en complexité et riches en idées que l'on découvre avec plaisir pour rentrer un peu plus dans l'univers de Yacht mais qui se révèle tout aussi intéressant - quoique un peu rébarbatif dans la seconde partie - si l'on s'attache seulement au visuel.

Jessyka

1 commentaires: