The Kits @ New Industrie, Nîmes

"C'est comme si j'avais fait l'amour"

On vous en parlait dans un précédent article, l'équipe de Demande Moi De M'Arrêter apporte aux pavés de Nîmes sa dose de rock'n'roll. Le week-end dernier ce sont les Kits qui se sont chargés de nous faire vibrer, faisant escale à Nîmes lors de leur tournée européenne avant de s'en aller vers l'Italie. 

On retrouve le groupe dès 17h à la Fnac pour un Showcase monstrueusement divin. Dès les premières notes le ton est donné : les Kits sont là pour nous servir un rock'n'roll de colosse tout à fait à leur image. Ils jouent quelques titres qui nous feront trembler et on appréciera la pause de Kit, le chanteur, pour recoiffer ses cheveux luisants. Oui, les Kits sont kitschs mais les Kits sont bons. Et ce n'était que le début !


Quelques heures plus tard c'est le New Industrie qui tremblera sous le rock énergique des australiens. Mais avant ça, le groupe laisse place aux Nîmois des Morningtones qui ouvrent pour eux pour la seconde fois. Et s'ils les réinvitent ce n'est pas pour rien : les deux groupes vont bien ensemble. L'énergie qu'ils dégagent sur scène n'est pas moindre et l'ambiance est au rendez-vous dans la salle. Une première partie réussie digne de la scène rock nîmoise.

Les Kits arrivent alors sur scène et ouvrent leur set par la très énergique Dangerous Life. On apprécie l'accent australien ainsi que les allures de colosses de Kit et Owen, respectivement chanteur et bassiste. Au fil des chansons : Modern Love, Detroit, Set Em Up, She's The Number One notamment, on apprécie de plus en plus ce rock'n'roll un peu kitsch et qui vient de loin.
L'heure du nouveau single Salvation arrive ensuite et nous ravit encore plus qu'en showcase. Le morceau, encore plus que le reste du répertoire des australiens, rend mieux en live. On enchaîne alors sur Get Closer et Don't Want To Lose This Fight, soit les chansons les plus addictives du groupe dont l'enchaînement nous scotche.
Le set se termine sur You Can Count On Me, un morceau dansant et répétitif à souhait qui ne nous donne décidement pas envie de quitter le groupe. On regrettera tout de même l'absence sur la setlist des titres Here She Comes et I Want To Hold Your Hand And Go To Hell qu'on aurait souhaité voir prendre toute leur dimension en live. Car si la musique des Kits est bonne, elle l'est d'autant plus en concert.

Photos : Alice Sauda


1 commentaires: