THE URGES @ BAR LE 34, NIMES


 Le 16 Octobre dernier était un jour que j'attendais avec impatience, et pas seulement pour célébrer l'anniversaire d'Oscar Wilde (son goûter d'anniversaire était assez chouette, d'ailleurs) mais surtout pour goûter à la prestation scènique des Urges ce soir là au 34, boulevard Gambetta à Nîmes, un concert qui me faisait saliver à l'avance depuis plus d'un mois.

Et bien malgré les espoirs que je placais sur eux, les Urges ne m'ont pas déçue et ce live anachronique, concis et bien trempé n'a fait qu'augmenter l'estime que j'avais pour ces purs irlandais.
Les premières notes sixties s'échappent de leurs instruments et l'on est tout de suite portés par cette aura d'un autre temps qui en émanent. Sans tomber dans le cliché, les Urges font du kitch autant musicalement parlant que pour ce qui est de leur look.
Tandis que Peter, le guitariste, porte une chemise à carreaux dans un pantalon à pinces s'alliant parfaitement avec sa frange ; le bassiste, Ross, s'adonne à un autre type de kitsch : casquette et t-shirt raté noir et rouge sont au rendez-vous ! (Les photos sont malheureusement non contractuelles puisqu'elles ont été prises pendant les balances, pour un apercu il reste l'option vidéo !)
Le chanteur arbore un tshirt au motif psychédélique ce qui ne nous étonne pas aux vues de ses frasques scéniques : il semble prendre un malin plaisir à lâcher son micro au mauvais moment ce qui n'est pas sans nous distraire.


Quand les Irlandais balancent leur tube Jenny, Jenny , j'ai tout bonnement l'impression d'être une adolescente ingénue des années 60 à son premier concert de rock : il serait impossible de faire plus anachronique. 

Le public est plutôt nombreux mais pas vraiment démonstratif. Pour ma part, je suis tellement absordé par ce live que bouger semble être un effort surhumain.
Dommage, j'aurais bien dansé le twist sur It Ain't Right.


Jessyka
Merci à Estelle Inzani pour les photos !

6 commentaires: